Racines de notre style

Capture d’écran 2020-06-05 à 17.27.03.
download-1 Kopie.jpg
Capture d’écran 2020-06-05 à 17.27.09.
Capture d’écran 2020-06-05 à 17.27.16.
PSE.Strobbaerts.j2 Kopie.jpg
IMG_1176 Kopie.jpeg

L'Aïkido étant encore peu connu en Suisse à cette époque, Yves Cauhépé et Jean-Pierre Paillard ont fondé en 1971, avec Bernard Gremaud, l'Union d'Aïkido Suisse (UAS), indépendante du Japon. L'objectif de l’UAS était de promouvoir la diffusion et la pratique de l'Aïkido en Suisse et de réunir tous les différents styles d'Aïkido sous un même toit. Grâce à son ouverture philosophique, ses membres étaient libres de choisir leur propre style et orientation. 

En 1979 Bernard est devenu président de l’UAS et a dirigé ses activités pendant 20 ans jusqu'en 1998. Durant cette période de nombreux nouveaux clubs d'Aïkido ont été créés partout en Suisse, dont plus d’une trentaine ont rejoint l’UAS comme clubs membres de l’Union.

Malheureusement, Yves Cauhépé décède en 1980, à l'âge de 48 ans seulement. Avec quelques autres élèves, Bernard a repris les cours d'Aïkido de l'association JAKC. Afin de développer son Aïkido, Bernard a participé à de nombreux stages avec de grands Maîtres, entre autres avec Maître Koichi Tohei (9ème dan), avec Maître Hirokazu Kobayashi (8ème dan) et avec Maître André Nocquet. En présence de ce dernier, il a passé son examen de 4ème dan en 1984 et est ainsi devenu lui-même sensei (en français : Maître). 

Tohei.1978.600dpi Kopie.jpg

Koichi Tohei

Stage international à Thonon

(photo privée, 1979)

Noquet.1977.Kalender.dunkel.reduziert.jp

André Nocquet

(Calendrier Aïkido Union-Européenne 1977)

Bernard a été particulièrement impressionné par l'Aïkido de Maître Kobayashi avec ses petits mais hautement efficaces mouvements de main et de poignet. C'est auprès de lui qu'il a appris les particularités des "meguri" (en français : les mouvements circulaires du poignet), qu'il a dès lors appliquées à toutes les techniques imaginables d’un Aïkido en développement constant. Ces "meguri" sont ainsi devenus l'une des particularités et la marque de fabrique de son enseignement. Il a expliqué à maintes reprises les différentes positions des mains avec une de ses bienveillantes formules "comme ci ou comme ça". Pendant de nombreuses années, Bernard a organisé des cours avec Maître Kobayashi en Suisse, auxquels plusieurs centaines d'Aïkidoka de Suisse et de l'étranger ont régulièrement participé. Pendant ces cours, une amitié étroite s'est développée entre lui et Maître Kobayashi. 

Kobayashi.ori.Kratzer.A.1200dpi Kopie.jp

Hirokazu Kobayashi

(photo privée, 1980)

Kobayashi.1986.original.B.SW.1200dpi Kop

Hirokazu Kobayashi

Stage à Fribourg au dojo de Chocolat Villars

(photo privée, 1986)

Un autre élève de Cauhépé, Giuseppe Prestini, a commencé à enseigner l'Aïkido en 1980 au Sport-Center Nippon Bern. Le Nippon Bern et le JAKC avaient régulièrement des formations et des stages communs. Romy Rohr a débuté son entraînement d'Aïkido en 1987 au Sport-Center Nippon Bern. Bernard et Romy se sont rendus ensemble au Japon auprès du Sensei Kobayashi et en 1991 au Portugal au dojo TEN-CHI pour suivre des cours avec Maître Georges Strobbaerts (8e dan). Ses mouvements particulièrement grands, en forme de spirale, auront plus tard une influence particulière sur les techniques d'Aïkido de Romy Rohr Gremaud. En 1992, Romy obtient son premier dan.

Bern.2001.SW.600dpi.2001 Kopie.jpg

Entraînement d’Aïkido en commun à Berne

Devant de gauche à droite: Guiseppe Prestini, Bernard Gremaud, René Bohren, Ruedi Wegmüller, Daniel Zahnd, Rita Giacometto (photo privée, 2001)

Strobaerts.1991.B Kopie.jpg

Georges Strobbaerts et Bernard Gremaud au Dojo TEN-CHI au Portugal (photo privée,1991)

Romy.Bernard.1993.SW.korr Kopie.jpg
Bernard.Romy.?.Payerne.SW Kopie.jpg

Après son retour du Portugal, Bernard Gremaud s'est finalement séparé du JAKC et a fondé son propre club appelé "sakura-no-dojo" avec des statuts tous neufs en 1995, en reprenant complètement la direction technique du club. Le club nouvellement baptisé a commencé ses entraînements au collège St Michel, puis dans les dojos de Chocolat Villars et Marly. En 2004, Bernard s'est vu offrir le Dojo Platy nouvellement construit par sa commune de Villars-sur-Glâne, dans lequel notre club tient encore aujourd'hui ses entraînements avec gratitude. La même année, il a été nommé président honoraire de l’ UAS.

Romy Rohr Gremaud a obtenu son 4ème dan en 2014 au centre sportif national de Tenero au Tessin et est ainsi devenue à son tour sensei. Pendant de nombreuses années, elle avait déjà repris de petites unités de la formation de Bernard et avait ainsi enrichi les "meguri" de ses mouvements rotatifs "sphériques" comme le "kaiten nage" (en français : projection en forme de roue).

Histoire du club

 

Le "sakura-no-dojo" et son fondateur

PSE.Sakura.new.version.2.white.jpg

Le club est fondé dans les années 60 par Maître Yves Cauhépé (5ème dan). A l’époque il était affilié à l’association fribourgeoise Judo Aïkido Karate Club (JAKC). Le Maître Bernard Gremaud (6ème dan) le rebaptise en club sakura-no dojo (en français : dojo du cerisier), en 1995. 

Bernard a découvert l'Aïkido en 1967 lorsque sa sœur aînée Eliane lui a parlé d'un art martial extraordinaire qu'elle avait vu par hasard après son entraînement de judo au Dojo de Jean-Pierre Paillard. A cette époque, ladite formation était dirigée par Yves Cauhépé, venu de France en Suisse en 1963 et qui enseignait désormais l'Aïkido à Fribourg. Depuis 1958, Yves Cauhépé était l'élève de Maître André Nocquet (8e Dan), qui avait appris l'art martial de l'Aïkido au Japon directement en tant qu'élève interne du fondateur, O Sensei Morihei Ueshiba (en français : Grand Maître). Les mouvements ronds et les élégantes techniques de chute fascinaient beaucoup Bernard, car ils étaient très différents de ceux qu'il connaissait du judo. Bernard commence immédiatement à s'entraîner intensivement avec Maître Cauhépé et obtient son premier dan en 1972. 

Cauhepe.DemoBern.1973.D.600dpi Kopie.jpg
Noquet.Cauhepe.1977.Kalender.dunkel Kopi

Yves Cauhépé

Démonstration à Berne

(photo privée, 1973)

André Nocquet et Yves Cauhépé

(calendrier Aïkido Union-Européenne 1997)

Bernard Gremaud et Romy Rohr

Entraînement à Payerne (photo privée, 1989)

Bernard Gremaud et Romy Rohr

(photo privée, 1993)

En 2017, Bernard a fêté son 50ème anniversaire en tant qu'Aïkidoka actif ! En reconnaissance de son engagement extraordinaire pour l'Aïkido, il a reçu le 7ème dan de l’UAS en mai 2021 lors de l'assemblée général au collège St. Michel (Fribourg). Bernard peut maintenant se retourner sur plus d’un demi-siècle d'Aïkido mouvementées et plus de 40 ans d'enseignement. Durant cette période, il a formé plusieurs générations d'élèves d'Aïkido motivés. Il a aujourd’hui décidé de transmettre la direction technique à sa femme, notre sensei Romy Rohr Gremaud, et de se retirer un peu de la formation active. Avec ce passage de témoin en douceur, le club se dote d'une nouvelle direction technique qui connaît le style d'Aïkido de Bernard comme nul autre. Ainsi, la continuité de la direction technique de l'Aïkido de Bernard est garantie et en même temps elle est enrichie par de nombreux mouvements "sphériques" de Romy. 

C’est avec grand respect et une immense gratitude que nous, les membres du club sakura-no-dojo, garderons toujours le souvenir de ces nombreuses années de pratique sous la conduite, bienveillante et dans le respect de l’étiquette, de Bernard et nous souhaitons à Romy, nouvelle directrice technique, de belles années sur le chemin de la continuité et du développement continu.

Union d'Aïkido Suisse (UAS)

L’UAS est la fédération nationale à laquelle nous nous référons. A cette fédération sont affiliés une quinzaine de club d’aïkido de la Suisse-allemande, romande et italienne

UAS-Logo_2016.gif

L’UAS existe depuis 1971 et fêtera en 2021 ses 50 ans d’existence. Chaque année l’UAS organise des stages nationaux auxquelles participent différents Maîtres d’aïkido et dans lesquels ont lieu les examens de dan. Le stage le plus important a lieu au printemps au Centre National de Sport de Macolin; chaque année y enseigne un autre grand Maître d’aïkido de l’étranger. Ces stages représentent des occasions importantes de rencontre, d’amitié et de partage de styles d’aïkido.

_MG_4199.jpg
 
 

Examens

Nos membres ont la possibilité de passer des examens de différents niveaux, dans lesquels ils doivent montrer des techniques d’Aïkido. Il existe cinq examens avant la ceinture noire: le premier examen amène au 5ème kyu (ceinture jaune), le deuxième au 4ème kyu (ceinture orange), le troisième au 3ème kyu (ceinture verte), le quatrième au 2ème kyu (ceinture bleue) et le dernier examen au 1er kyu (ceinture marron). Les examens jusqu’à la ceinture marron ont lieu pendant un entraînement normal dans notre dojo. Les techniques requises sont demandées par le responsable technique. L’examen de ceinture noire (aussi dit 1er dan) et de tous les autres dan ont lieu pendant les stages de notre association UAS et souvent dans un autre dojo. Pour ces examens ily a toujours trois experts, dont un peut être le chef technique du propre dojo. Notre programme d’examens pour les kyu et les dan ainsi que le nombre d’heures d’entraînement nécessaires correspondent aux recommandations de l’UAS. Le programme se trouve sous le link suivant:

Programme pour les examens de kyu:

http://www.uas.ch/wp/wp-content/uploads/2017/05/UAS-Pr%C3%BCfungsprogramm-Kyu.pdf

Programme pour les examens de dan:

http://www.uas.ch/wp/wp-content/uploads/2017/05/UAS-Pr%C3%BCfungsprogramm-Dan.pdf